Comté de Coudray Salbart, Comté de Bressuire, Baronnie de Parthenay

Propriétés de Gauvhin de Plantagenêt, comte de Salbart et de Gaëlik et Icie De Plantagenêt, Comte Bressuire et Barons de Parthenay et de leurs autres enfants Eldric et Nahysse
 
AccueilFAQChâteau de LusignanRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vous avez dit... problème de loup ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Audric

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Vous avez dit... problème de loup ?   Ven 18 Mai - 23:57

A l'aube

Solitude, perfide sentiment qui vous prends les tripes et vous fait ressentir la haine viscérale, l'indescriptible sensation de dégoût quand vous vous apercevez le matin que vous êtes seul au réveil. Bauzemont comme à son habitude savait camouflé ses sentiments, mais ce matin plus que d'autres il y avait une petite faiblesse, un talon d'Achille du Targaryen pourtant inébranlable la veille. Pestant, comme à son habitude face au soleil qui selon lui s'était levé trop tôt, pestant contre ces rayons qui avaient pénétré sa vitre et frappait son visage comme mille coups d'aiguilles qu'on lui enfonçait dans les yeux.

Raaah. N'as tu donc aucune pitié pour ceux qui veulent faire une grasse matinée ?

Comme si le soleil allait lui répondre, il attendit un instant en gardant les yeux fermés éblouis d'avoir voulant lui tenir tête pour prouver qu'il ne l'impressionnait pas. Après une toilette rudimentaire et quelques temps pour s'habiller, il se décida à sortir de son logis qui lui servait aussi de bureau, car oui, la Seigneurie de Bauzemont était bien lointaine et faire chaque jour le déplacement relevait plus de la folie que de l'intérêt de se poser dans un lit moelleux.

Poussant la porte de son bureau, Audric se retrouva au beau milieu de ce corridor de la tour ouest et plissa le nez comme pour montrer une fois de plus son dégoût du réveil. Un froid terrible, un vent qui vous glace la chaire jusqu'aux os, un petit instant d'hésitation et on s'élance pour une marche matinale dans l'enceinte du Château.

Quelques salutations de ci de là à quelques visages connus et des marques d'un certain dégoût quand au tournant d'une colonnade il tombe nez à nez avec un cadavre de rat, très courant dans la région en ces froids terribles, mais qui se dissipent tels les tempêtes de sable connues il y a de cela bientôt trois années, il était une fois en Grèce ... non non pas de conte maintenant.

Poussant sa marche au delà des murs, il rallia le village, il s'essaya à goûter cette liberté retrouvé d'avoir perdu sa fiancé et son fils, ignoble trahison d'être faible, alors qu'elle lui avait promis jusqu'à la mort la fidélité et le courage, cette catin qui était autrefois sa douce avait succombé pour revoir un bras de lumière, aux attentions douteuses de son geôlier, pire, elle avait convaincu l'enfant du dragon Targaryen de ne plus croire au retour de son père et d'accepter que désormais le Seigneur qui les retenait soit son nouveau Papa.

S'était un fardeau de moins, un allègement bénéfique pour celui qui avait toujours repoussé les avances des femelles dans l'espoir de retrouver la sienne, dans une journée ensoleillée comme celle-ci, mais moins froides. Tant de chose se passaient alors loin de lui, mais s'en inquiétait-il ? Il avait bien d'autres chats, vivants ceux-ci, à fouetter. Son récent poste d'Intendant dans un domaine imposant, sa nomination en tant que responsable de la lice pour plusieurs Duché ou Comté et sa famille... ou plutôt lui à entretenir.

Arrivé sur la place, il vit, comme rassembler pour des élections, toute la populace qui scandait des menaces de mort auprès de la bête destructrice qui avait semé la mort la nuit dernière, une fois encore, trois bêtes avaient été envoyé auprès du Grand Berger. Silencieux, mais observateur, il avait donné rendez-vous au Maitre d'Armes, Sir Ulric pour qu'ensemble ils aillent pourfendre l'animal ou n'importe quels mystères qui pouvaient bien se cacher la dessous. Il fallait juste maintenant, mettre la main sur celui-ci. Car plus matinal que l'Intendant, je doute que cela existe... un peu de patience.

attente... attente .... et attente!

Il avait longuement attendu dans le village que s'en vienne le Maitre d'armes. Il avait hâte de voir à l’œuvre le soit disant combattant. Il riait toujours des attitudes guerrières de ses semblables, il en avait certes rencontré des doués, mais pour l'heure ils étaient soit mort soit en voie de l'être. Nul ne résiste à l'Increvable ou devrais-je dire l’Irrésistible ?
Prenant en main une pomme apportée par une citoyenne fort jolie d'ailleurs, il attendit encore et encore pour au final se décider à aller de lui même farfouiller dans les bois à la recherche de cette animal sauvage que les habitants avaient qualifiés de loup. Surement quelques enfants qui voulaient faire une blague au plus ancien.

Songeur, il prit le chemin en dehors du village, le conduisant à la forêt, un petit sentier ... il le quitte, ce sentier délimité par les roues des charrettes et des pas des chevaux et s'avance vers la forêt, passant la lisière il s'enfonce paisiblement dans les chênes, les hêtres sans feuilles et les quelques épineux sapin qui tiennent malgré le froid enduré. Relevant la tête il regarde à gauche à droite, mais ne voit rien n'entend rien, sauf si ce n'est quelques bruits sourd d'un vol d'oiseau, plus loin des pas d'une biche, plus loin encore de hululements de hiboux.

Alors qu'il marche sans trop savoir où se rendre, la main sur l'épée car nous ne sommes jamais à l’abri d'une attaque de manants brigands qui en veulent plus à votre bourse qu'à votre vie, mais que si ils ne se gênent pas à prendre la première peuvent parfois vous retirer la seconde par accident. Enfin nous ne sommes pas là pour épiloguer sur les tactiques des bandits mais bien pour se balader. Tournant sur la gauche il pousse de sa main une branche lui bloquant la vue et s'enfonce dans un coin sombre de la forêt, là où les épais feuillage ne laissent passer que quelques minces rayons qui éclairent au sol plusieurs champignons, le paradis des ermites.

Débutant un retour en arrière il se rendit compte qu'il s'était... hum égaré. Aussi risible que soit cette position, il tenta de retourner sur ses pas, espérant reconnaître quelques branches ou quelques traces qu'il aurait put laisser dans la ne... ah mais elle avait fondu la bougresse, on ne pouvait plus voir quoique ce soit à part une forme imperceptible de botte à un endroit mais qui divergeait de sa position il décida de ne pas la suivre.


Fichtre ! Par là disait-il tout seul comme pour se rassurer.

De gauche à droite comme l'eu fait sa tête en entrant dans la forêt, l'Increvable hésitait, scrutant le sol comme pour retrouver ses pas, il se déplaça rapidement d'un point à l'autre quand tout à coup.

Ah ! Voilà ! Ah non... c'est les miennes d'avant... Bordiou, j'ai tourné combien de fois autour de cet arbre murmura t'il en serrant les dents.

Soudain quelques bruits différents de ceux entendus avant lui parvinrent aux oreilles, l'on pouvait clairement percevoir des déchirements de chaire et des craquement d'os. Sortant l'épée lentement pour faire le moins de vacarme possible il s'accroupit pour s'avancer lentement l'arme au claire prêt à pourfendre. A un détour il aperçut une petite cavité à quelques toises devant lui, propre à abriter un animal sauvage de moyenne ou petite taille. Ravalant sa salive il s'avança encore, sentant comme la désagréable impression d'être observé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulric

avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Vous avez dit... problème de loup ?   Sam 19 Mai - 20:25

Ulric était lui même déjà partit dans la forêt sans passer le village,pas besoin d'être a deux pour tuer un loup.Il s'enfonça dans la forêt,se perdant quelque peu mais bon,on sort forcément un jour de la forêt ou on y meurt,c'est vrai...
Il avança l'épée en main,le bouclier protégeant son flanc gauche,portant son armure.Il avançait a pas de loup,oui désolé pour le jeu de mot douteux,il ne voyait pas encore le loup et avait la désagréable impression de tourner toujours au même endroit,ce qui n'était pas des mieux...Il s'accroupit a terre et regarda si il y avait des traces de loup,pour l'instant aucune,que quelque trace de sanglier et de chevreuil qui avait du passer par ici,il y a peu de temps mais il n'était pas là pour ces animaux là.Il avança toujours,jusqu'a un moment,où il trouva quelque os éparpiller et quelque traces de pas de loup.Il s'avança donc,les oreilles aux aigue.Ulric entendit quelque bruit de pas étrange,il regarda donc sur son flanc gauche et vit l'intendant,il l'observa assez discrètement étant cacher par quelque ronces.
Il fit le bruit de la chouette,tout en montrant au moins la tête qui était sous le heaume pour le prévenir qu'il était là aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audric

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Vous avez dit... problème de loup ?   Mar 22 Mai - 21:17

Bruit de hibou! On sonde les alentours, on analyse, mais on ne vient rien. Alors qu'il poursuit sa marche au travers des fougères et des arbustes il jette un coup d'oeil sur la gauche et aperçoit le casque étincelant du Sire Ulric. Il s'en rapproche et s'agenouillant à sa hauteur lui dit:

J'aurais pus vous prendre pour une biche, terré ainsi sans rien dire!

Puis un autre bruit, des pas fendent en deux des morceaux de bois. Il met sa main devant le Sire pour éviter qu'il ne se jette d'un bond sur l'animal ou la choses qu'ils avaient devant lui. Peut être n'était-ce que l'imagination mais, il y avait cette sensation terrible d'une chose qui se rapprocher. Sans avoir peur, mais étant tout de même peu rassurer car le voilà en terrain inconnu affrontant un animal prêt à toute les bassesses pour arriver à ses fins. Quand soudain, le moment était venu... l'épée au clair silencieux, les deux hommes se regardent et après quelques signes des mains, non-compris, l'Intendant répète en chuchotant:

On saute dessus à trois. un .... deux prise de souffle Trois!

Avec toute la force qui lui était connu l'Intendant sortit du buisson l'arme en main, prêt à pourfendre, hurlant comme un diable:

BOUUYAAAaaa aaaa aaaa Quoi ?!? Un lapin ? Heu... fausse alerte Messire, ce n'était qu'un HAA!

Alors que ne prenant pas garde, ils s'étaient jetés sur le pauvre petit lapin qui grignotant sa graine et qui avait détalé plus vite que lors de sa course contre la tortue, derrière eux, dominant un rocher se trouvait un animal de forte grande taille. Une espèce d'abomination de la nature aux crocs plus grands qu'un doigt, le grognement se fit vite entendre. Audric détestait être surpris et pour la peine, là il l'était. L'épée en main, il fit signe à Ulric de se rapprocher de lui.

Surtout... ne bougez pas trop rapidement, si on arrive à le capturer vivant, il fera un beau trophée!

Se séparant un poil pour encercler la bête, le plan, quasi infaillible se mettait en place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulric

avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Vous avez dit... problème de loup ?   Mar 22 Mai - 23:16

Un pauvre petit lapin tout mignon,on a du le trauma...

Ulric ne finissa pas sa phrase et regarda le loup qui se dressait non loin d'eux.Son épée était sortit de son fourreau,étincelant et oui il aimait la nettoyer souvent,la polir...Il chouchoutait son épée comme on aurait chouchoutait un animal de compagnie.
Il se sépara donc doucement d'audric,audric prenant le loup par devant et lui par derrière,le loup n'avait aucune chance de s'enfuir.Sa seule chance était d'attaquer et ce qu'il fit en bondissant sur Ulric.
Ulric eut de la chance et sauta sur le côté droit,le loup ne faisant que l'effleuret.
Il abbabit son arme sur la queue de l'animal aux crocs acérés,lui coupant la queue,ben oui il a dit vivant mais il pouvait le blesser non.
Ulric attrapa le loup par la gorge et l'abbatit contre le rocher,l'assommant pour quelque heures.


Pensez vous,Audric,que le loup soit mangeable?

Il lui sourit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audric

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Vous avez dit... problème de loup ?   Sam 26 Mai - 15:31

Il inclina la tête de côté face à la bête assommée qui gisait devant lui.

Le loup doit avoir bon goût!

Certes il n'y avait eu aucun héroïsme d'être à deux pour tuer cet animal, mais il se serait attendu à un combat plus rude. Il y avait comme une étrange suspicion un doute incertain que cela n'était pas finit. S'approchant et posant un genoux au sol il caressa le pelage, sortit une corde et commença à ficeler les pattes et la gueule de laquelle sortait un léger filet de sang preuve qu'il avait quand même frapper fort. Alors qu'il était entrain d'attacher les pattes arrières il remarqua l'absence de virilité ce qui prouvait que s'était une femelle. Instinctivement il releva la tête et regarda Ulric.

C'est une femelle! ... Il faut vérifier s'il n'y a pas de petits!

Il joignit sa main à son menton et tenta une réflexion de quelques secondes. Les louveteaux ne vivraient pas longtemps sans le soutient et la protection de leur mère et il n'était pas dans les habitudes de l'Increvable d'être d'une cruauté pareille et surtout pas envers des animaux, pour l'homme il y avait toujours circonstances atténuantes. Il se redressa.

Prenez cette bête avec vous et ramenez la au Château! Faites en sorte que les villageois ne vous voient pas, ils voudront sans aucun doute vérifier si la bête est morte. Je vais aller finir notre tâche morbide!

Soupire et l'épée toujours au dehors, il s'enfonça seul dans les bois, scrutant à gauche comme à droite pour trouver le terrier, grotte ou simple trou utilisé pour dissimuler les petits. Le choix lui appartenait, il savait que sa soeur ne lui pardonnerait pas d'avoir tué les bébés, mais il ne pouvait décidément pas les arracher à leur nature et tenter de les dresser. Trop de risques, trop de travail.
Dans le silence de la forêt il s'en alla finir son devoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulric

avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Vous avez dit... problème de loup ?   Mer 30 Mai - 22:13

Ulric regarda audric,tuez les bébés?non,vivant celà était mieux,il murmura donc dans l'oreille de audric:

Ramenez moi s'en un s'il vous plaît.Je m'en occuperais.

Puis il prit la louve et la mit sur son épaule la portant comme un fardeau,il s'enfonça dans la forêt,se souvenant a peu près d'où il venait.
Il ne tarda pas a sortir de la forêt,un coup de chance,il ne s'était pas perdu!Il se dirigea donc vers le château,il avait soigneusement mit le loup dans un sac qu'il avait apporter en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez dit... problème de loup ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez dit... problème de loup ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel a été le meilleur jeu de plateau auquel vous avez joué pendant l'année 2009-2010 ?
» Vous avez d'autres jeux ??
» Le boss que vous avez trouvé le plus dur ... ?
» Quel est le pire jeu auquel vous avez joué?
» Vous avez 2 minutes a perdre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comté de Coudray Salbart, Comté de Bressuire, Baronnie de Parthenay :: les terres, le village :: Le village-
Sauter vers: